• C'est quoi un xénogenre ?

    Voici un article très court et très basique donnant la définition générale de ce qu'est un xénogenre.

     

    1. Définition générale des xénogenres

     

    Il s’agit de genres se définissant en dehors des concepts de masculinité et de féminité, c'est à dire des genres ni féminins ni masculins.

    Il existe ce qu'on appelle un vide lexical en ce qui concerne ce type de genre, c'est à dire que le langage ne permet pas de les décrire et de les nommer, puisque le langage genré a été construit de manière binaire autour des concepts de masculinité et de féminité

    Puisque les personnes xénogenres ne peuvent pas décrire leurs identités en rapport avec la féminité et la masculinité, elles ont recours à d'autres moyens de classification. Il est alors plus naturel pour elles de décrire leurs genres à l'aide de métaphores et d'analogies que la plupart des gens n'attribuent pas du tout au genre (nature, espace, temps, choses, chiffres, sentiments, sensations, couleurs) Associer son genre à un autre élément se fait de manière spontanée et instinctive chez les personnes xénogenres, ce n'est pas quelque chose qui se choisit.

     

    2. Classification des xénogenres

    Sur la page Wikipédia dédiée aux xénogenres, la description en en-tête de la page fournit trois types de classification des xénogenres : 

     

    Noms et archétypes : lorsque l’on exprime son genre en évoquant des archétypes familiers plutôt que la féminité ou la masculinité. « Certaines personnes non-binaires trouvent qu'il est plus facile de percevoir ou décrire le sentiment intérieur se rapportant à leur identité de genre en évoquant des archétypes familiers. Au lieu de l'expliquer en faisant appel aux concepts de masculinité et féminité, iels disent que leur genre est, ou est comme, une sorte d'animal, un être imaginaire, une partie de la nature, un concept abstrait, ou un symbole. »

     

    Perceptions synesthésiques : « La synesthésie est un phénomène peu commun dans lequel les gens ont plusieurs sens liés ensemble, ainsi par exemple, des paroles, des sons, des mots font apparaître une couleur spécifique dans leur tête. Certaines personnes non-binaires trouvent qu’il est plus naturel de percevoir et décrire leur sentiment intérieur de leur identité de genre en des termes similaires aux perceptions synesthésiques. Par exemple, la texture, la taille, la forme, le temps, la lumière, le son ou une autre caractéristique sensorielle que la plupart des gens n’attribuent pas au genre du tout. Certaines personnes en ont fait des noms pour certains de ces genres, comme par exemple archaïc-genre, cosmique-genre ou genre-glacé. »

     

    Neurogenres : lorsque le neurotype d’une personne neuroatypique (c’est à dire qui n’est pas dans la norme mentale dominante comme les autistes par exemple) influence ou est fortement lié à son genre (on y reviendra prochainement).

     

    3. Quelques exemples de xénogenres

    Pour illustrer ce dont on vient de parler, voici quelques exemples de xénogenres.

     

    Noms et archétypes :

    Chaosgenre : un genre très fluide, tellement fluide que le chaos devient l'analogie pour décrire le genre.

    Genre-feu : un genre fluide constamment en mouvement et qui ne s'éteint jamais. Lié au feu comme une métaphore visuelle ou un symbole. 

     

    Perceptions synesthésiques : 

    Genre-glacé : un genre décrit par le froid et la texture neigeuse (association de sens de type synesthésie). 

    Licthgenre : un genre dont la métaphore est une boule de lumière (association de sens de type synesthésie).

     

    Neurogenres :

    Autisme-genre : lorsque ton expérience de genre ne peut être comprise que dans le contexte d'être autiste. Une identité de genre influencée, liée ou indissociable de l'autisme.

     

    Si vous n'avez pas tout compris, ce n'est pas très grave, on y reviendra :)

     

    - UESG

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Astrid
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 22:37

    Merci ! J'étais tombée il y a quelques temps sur des définitions de genre qui, sur le coup, m'ont paru très étranges, maintenant je comprends mieux !

      • Lundi 3 Octobre 2016 à 00:01

        Ah oui, je comprend que ça fasse tout drôle quand on tombe dessus sans explications ^_^ Ravi d'avoir pu t'éclairer !

    2
    nourann
    Samedi 22 Octobre 2016 à 22:37

    J'aurais jamais pensé qu'il y avait des genres comme ça. En tout cas quand je vois le bordel que c'était dans ma tête quand j'ai réalisé que j'étais agenre, j'imagine pas ce que ça doit être avec un genre comme ça lol. J'en avais vaguement entendu parler sur tumblr, mais là-bas c'est surtout un truc de 'transtrenders' apparemment. Mais j'ai quand même du mal à comprendre comment ça marche. Pour les neurogenres, ça me paraît logique, le genre c'est une construction sociale fait par et pour des neurotypiques. Mais pour le reste... Je veux dire c'est soit on est quelque part sur le spectre de l'identité de genre, soit on a pas de genre. J'ai du mal à comprendre comprendre comment une identité de genre pourrait être liée à une perception synesthésique.

      • Dimanche 23 Octobre 2016 à 01:02

        Si tu n'es pas synesthète toi-même, ça peut en effet être compliqué à s'imaginer :)

    3
    Hélène
    Samedi 26 Août à 02:14
    Franchement ça fait 3-4 mois que j'ai découvert le xenogenre, j'ai encore du mal à comprendre ce qu'on peut ressentir en étant xenogenre (même si je respecte les personnes qui le sont, c'est un genre comme un autre)
    Pour les neurogenres, c'est possible avec toutes les maladies mentales ou que celles particulières comme l'autisme?? Par exemple est-ce qu'on peut être bipolaire genre ou dépressif genre ou schizophrène genre?? (D'ailleurs est-ce que l'autisme est vraiment une maladie, mais bon là c'est un autre débat).
    Et toi, comment tu expliques ton genre??
    (Désolée si mon commentaire paraît irrespectueux, je ne savais pas vraiment comment formuler mes questions)
    4
    Nigvek
    Samedi 18 Novembre à 02:19

    J'ai une petite question, qui j’espère ne vous paraitra pas trop déplacée. Mais après tout ille faut bien accepter tous les individues comme illes sont même si leurs singularités vont à l'encontre de nos philosophies qui sont pourtant forcément juste.

    Je vais dans un premier temps établir ce qu'est un genre pour moi. Sans aucune malveillance ni aucun jugement de valeur. Même si je demeure persuadé de la justesse de mes propos qui ne demandent qu'à être démentis par des arguments tangibles. Peut-être suis-je nologenre? Même si je me définis plus comme agilegenre. Un genre est pour moi une différence sociale que l'on s’attribue et dans lequel on se reconnait.

    Or je ne comprends pas en quoi la neige et le froid peuvent être un genre? Ça n'est pas une situation sociale d'après laquelle on peut se définir. Même s'ille ne faut pas se référer aux autres pour se définir, car nous ne devons pas changer pour les autres et en particulier pour cette société autonormée.

    J’espère vraiment pouvoir converser avec vous, car vous semblez avoir une vision du sujet très globale empreinte d'expériences.

    Cordialement,
    Nigvek

      • Samedi 18 Novembre à 09:51

        Nologenre? Agilegenre ? Pour la neige et le froid on est plus dans le domaine de la synesthésie je pense, lis ça : http://uniqueensongenre.eklablog.fr/xenogenres-et-synesthesie-a126037882

      • Nigvek
        Dimanche 19 Novembre à 00:36

        Mon commentaire fais suite a une lecture complémentaire (http://uniqueensongenre.eklablog.fr/neurogenres-definitions-a126053032), qui traite de genre découlant de neuroatypies.
        Pour rappel:
        -Nologenre : un terme pour les personnes neuroatypiques qui ont des difficultés à saisir le concept du genre. Distinct de nesciogenre car l’individu n’a pas de désir particulier d’explorer son genre, étant donné que le faire est particulièrement difficile dû à son incapacité à comprendre le concept du genre.
        -Genre-glacé : un genre décrit par le froid et la texture neigeuse (association de sens de type synesthésie).

        Ai-je mal compris/lu?

      • Dimanche 19 Novembre à 11:10

        Ah oui, je me souvenais plus de ce terme nologenre, à force j'oublie, y'en a tellement ^^ Par contre agilegenre je pense pas que ça soit dans des définitions sur ce site ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :