• Partager via Gmail

    2 commentaires

  • Article rédigé par notre journaliste Mika Cassis

     

    Hier s’est déroulé la première cérémonie de la remise des Oscaræs, qui récompense les meilleures licornes du monde militant. 

     

    Sans surprise, c’est TRANSpercer le silence qui a gagné le prix dans la catégorie ‘cisphobe’, alors que H Paradoxæ remportait haut la main le prix ‘trans-tendance’. Unique en son genre, quant à lui, a raflé le prix ‘special snowflake’ (ou ‘flocon de neige spécial’ pour nous les frenchies).

     

    C’est Jean-Jacques Mascu qui lui a remis son prix, et a déclaré ému : « Il y a un an déjà, je découvrais son talent et j’en parlais sur ma page Facebook. Cette victoire est amplement méritée. » Une déclaration aussitôt approuvée par Monica Terf.

     

    Cependant, cette victoire ne met pas tout le monde d’accord. En effet, Jean-Michel Cis s’est empressé de Twitter : « Comment peut-on gagner un tel prix en ayant moins de 20 étiquettes ? Cet Oscaræ n’a aucune valeur ! » Glaire Debout n’a pas tardé à répondre qu’elle trouvait au contraire cette victoire très juste : elle le sait bien car elle a joué le rôle d’un flocon dans un film une fois.

     

    Quant à UESG, ille a confié au magazine Arc-en-ciel : « Je suis très honoré par cette victoire, je tâcherai de m’en montrer digne pour toustes les flocons qui croient en moi : enbé-flocons, pan-flocons, ace-flocons, et tous les autres que je n’oublie pas mais ça serait trop long à dire - on est pas des flocons pour rien ! » Et en plus, ille a le sens de l’humour, que demander de plus ?

     

    - Mika Cassis  

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  •  

    Le Dr Cajou est notamment connu pour son incroyable découverte sur la nature du sang queer. Rainbow magazine a eu la chance de l’interviewer.

     

    Rainbow magazine :

    Quelles sont les causes de la cissexualité, selon vous ?

     

    Dr Cajou :

    Vous savez, l’identité de genre est une question complexe. Le fait qu’une personne ne remette pas en question le genre qui lui a été assigné à la naissance est un phénomène tout à fait fascinant. On se rend de plus en plus compte que les personnes avec neurotypisme sont souvent aussi cissexuelles. Je pense que c’est dû au fait que les personnes ayant un trouble neurotypique s’imprègnent beaucoup plus facilement des normes arbitraires sans chercher à les déconstruire.

     

    RM :

    Pensez-vous que l’éducation peut-être un facteur ?

     

    DC :

    Absolument. Il y a des parents qui conditionnent leur enfant à penser que leurs organes génitaux déterminent leur identité pour satisfaire leurs propres idées malsaines, c’est un véritable lavage de cerveau. Ces parents-là veulent absolument que leur enfant soit cis !

     

    RM :

    Faut-il soutenir les cis dans leur identité de genre ?

     

    DC :

    Il faut avant tout s’assurer que ça ne sera pas une phase par une évaluation psychologique solide. Vous savez, moi aussi un jour je pensais que j’étais cis mais je me trompais, c’était complètement une phase.

     

    RM :

    Pensez-vous que la cissexualité est devenue une mode ?

     

    DC :

    Oui, on ne peut pas regarder la société actuelle et nier qu’il s’agit d’un truc extrêmement tendance. Les cis sont partout dans les médias. Il n’y a pas un film sans cis de nos jours. Et les lobbys cis font pression pour que ça reste comme ça.  

     

    RM :

    Vous avez récemment réalisé une étude sur la biologie des personnes cis, pouvez-vous en résumer les conclusions pour nos lecteurices ?

     

    DC :

    Oui bien sûr. En fait, nous voulions vérifier scientifiquement l’affirmation de nombreuses personnes cis selon laquelle les personnes trans seraient biologiquement leur genre assigné. Nous avons donc comparé un groupe de 5 personnes non-binaires et de 5 femmes cis dyadiques (consentantes évidemment !) On a constaté que ces femmes avaient un fonctionnement biologique tout à fait similaire à celui des personnes non-binaires qui ont participé à l’étude. Elles avaient une vulve, un vagin, un utérus et même un cycle menstruel. La principale conclusion qu’on peut en tirer c’est que ces femmes cis dyadiques sont biologiquement non-binaires. Malgré cela, elles ont la conviction intime d’être des femmes.

    Lors de la seconde phase de l’étude, on a comparé 5 hommes cis dyadiques et 5 femmes trans. Ces hommes avaient une anatomie identique aux femmes ayant participé à l’étude. On peut facilement en conclure qu’ils s’identifient hommes mais sont biologiquement des femmes.  

     

    RM :

    Que pensez-vous de ces résultats ?

     

    DC :

    Le comportement de certaines personnes cis qui s’obstinent à penser que je suis biologiquement une femme alors que je suis non-binaire m’inquiète sur l’état de notre société. A l’école, on leur a lavé le cerveau avec des livres de biologie datant de mathusalem qui s’arrêtent à « XX et XY » et maintenant iels sont complètement en perte de repères.

     

    Propos recueillis par Jessica Cisphobe

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  •  

    Après avoir échoué à empêcher la légalisation du mariage pour les couples de même sexe en 2012 ainsi que la légalisation de la PMA pour toustes en 2018, on avait plus entendu parlé de la manif pour tous pendant un moment. Mais fin 2019 leur Twitter avait repris de l’activité en postant une annonce pour le moins surprenante : puisqu’iels ne pourraient manifestement pas convaincre les humains que l’homosexualité est contre-nature, iels avaient décidé de s’attaquer au reste du règne animal. D’après Jean-Jacques De Toutphobe, le nouveau porte-parole de la manif pour tous, il avait tout de même été envisagé de construire une machine à remonter dans le temps pour « retourner vers une époque meilleure » (les rumeurs parlent du Moyen-Age ou du néolithique) mais que le projet homophobe chez les animaux non-humains leur avait paru plus réaliste.

     

    Ainsi, en janvier 2020, la manif pour tous annonçait sur son Twitter son départ pour la Terre Adélie en Antarctique. En effet, il y a eu plusieurs cas documentés de couples de manchots gays ayant adopté des œufs dans les zoos. Il n’en fallait pas plus pour la manif pour tous pour lancer une opération de « sensibilisation » chez ces animaux et faire la tournée des colonies, en commençant par les manchots Adélie et les manchots empereur.

     

    Quelque temps plus tard des photos de ce projet insensé nous parvenaient. On pouvait notamment y voir un attroupement de manifestants devant des colonies de manchots tenant des banderoles sur lesquelles il était écrit « un papa manchot et une maman manchot ! » et « Les manchots ont besoin de poussins, pas d’homosexuels ! » C’est compliqué pour un humain d’interpréter un regard de manchot, mais même sans être expert-e on pouvait parfaitement se rendre compte de leur état de perplexité, rapidement suivie par la colère. Les manchots ont clairement fait savoir aux queerphobes qu’iels n’étaient pas les bienvenu-e-s. C’est ainsi que les manifestants ont été chassés à coups de bec. Suite à cet événement, tout contact avec l’expédition avait été perdu.

    La manif pour tous retrouvée congelée en Antarctique 

    source

      

    C’est seulement hier que les scientifiques de l’institut polaire français sont arrivés en Terre Adélie pour leur mission annuelle et ont découvert les manifestants congelés. L’un deux portait encore un badge « l’homosexualité n’est pas naturelle, même chez les manchots ». Ce qui est sûr, c’est que les manchots de Terre Adélie ont pu constater qu’il était parfaitement naturel pour un être humain non équipé de mourir d’hypothermie en Antarctique. A bon entendeur.

     

    - un article rédigé par Mélanie Manifpourtousphobe

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • TW : LGBTIA-phobies dont MGI
    CW : ton entièrement sarcastique (pour ceuxe qui ne détectent pas le sarcasme)

    Les gens qui s'improvisent experts, n'ont aucune source, rejettent les avis et témoignages des concerné-e-s qui sont quand même bien mieux placé-e-s pour savoir de quoi iels parlent et vont même jusqu'à contredire les positions de l'ONU et autres organisations... -_- Ces gens-là sont malheureusement très nombreux.

    La BD fait référence à https://www.facebook.com/assigneegarcon/photos/pb.1441336769488712.-2207520000.1496442444./1923474037941647/?type=3&theater

     

    Description et texte de l'image :
    Titre aux couleurs arc-en-ciel : "Panel d'expert-e-s en questions LGBTIA 2017"
    Sous-titre : "Nous sommes heureuxes de vous présenter ce panel d’une grande diversité, réunissant des personnes hétéro, cisgenres et dyadiques, qui auront toujours un avis plus pertinent que les personnes concernées et celles qui ont réellement étudié le sujet."
     
    Dans différents carrés de couleurs dans les tons bleus/verts/gros on peut lire :
    - "Damien Hetriqué, expert en évolution depuis la loi Taubira :
    « La nature a créé l’homme et la femme pour se reproduire. Les relations entre personnes de même sexe sont contre-nature. »"
    - "Jacqueline Ciscandalisée, experte en éducation et psychologie de l’enfant depuis qu’elle a entendu parler d’un homme trans enceint :
    « Mais ça va perturber les enfants !!! Ils ont besoin de repères ! »"
    - "Christine Hetalesonignorance, experte en endocrinologie depuis qu’elle a lu un article sur l’asexualité :
    « C’est pas normal, c’est un problème d’hormones ça. »"
    - "Jean-Hugo Dydlamerde, expert en Droits Humains depuis qu’il a lu une BD sur les mutilations génitales des enfants intersexes :
    « Evidemment que les parents et les médecins doivent décider à la place de l’enfant ! Opérer une malformation n’est pas de la mutilation ! »"
    - "Alexandre Hetroit, expert en dépression depuis que son ami•e lui a dit être aromantique :
    « T’es sûr•e que tu fais pas une dépression ? Tu devrais consulter. »"
    - "Jeanne Cisaipastout, experte en psychiatrie et études de genre depuis qu’elle a vu une vidéo sur la non-binarité :
    « Etre non-binaire est un trouble mental. La non-binarité, ça n’existe pas. »"
    - "Yann Catholhet et Liliane Catholicis, expert•e•s en citation biblique depuis qu’iels ont trouvé un blog LGBTIA :
    « Dieu t’a fait homme, tu peux pas changer, la transsexualité est un pêché. » / « L’homosexualité est une abomination. » / « La bisexualité est un vice. »"
     
    Sous-titre : "Iels n’hésiteront pas à vous renseigner dans la bonne humeur sur leur domaine d’expertise fraichement acquis, parce que vouloir empêcher les autres d’exister c’est leur spécialité !
     
    Rendez-vous toute l’année sur les réseaux sociaux ou dans la vraie vie pour avoir la chance inouïe d’interagir avec ces expert•e•s du monde entier !"
    Partager via Gmail

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique