• L'éventail des identités de genres non-binaires

    [Les schémas employés sont des représentations subjectives à but pédagogique et ne sont pas censés représenter la vérité objective et irréfutable (existe-t-elle seulement ?). Les couleurs employées n’ont pas de signification particulière.]

     

    Bonjour/bonsoir !

    Nous attaquons un sujet ô combien complexe ! D’ailleurs, ce n’est même pas un éventail dont il s’agit, mais au moins d’un univers tellement il existe de diversité ! Et c’est génial, n’est-ce pas ? Alors, je vais quand même essayer d’organiser tout ça, histoire qu’on ne s’emmêle pas trop les pinceaux ! Mon but est de lister et d’expliquer les grandes catégories de genres non binaires. La liste ne sera pas exhaustive, évidemment, étant donnée la diversité infinie qu’il existe, mais cela vous donnera une bonne vue panoramique. Je préviens que ça va être assez théorique dans le but d’être le plus complet possible.

    Si j’oublie quelque chose, n’hésitez pas à le signaler ! ^^

     

    I – Le spectre des genres : les genres non binaires qui peuvent s’expliquer en faisant appel aux concepts de masculinité et de féminité

     

    Note : j’utiliserai le terme « spectre des genres » comme définit dans le glossaire.

     

    En terme de représentation visuelle et conceptuelle, je pense qu’il y a (au moins) deux modèles possibles : le modèle des axes indépendants et le modèles des axes non-indépendants.

     

    1. Le modèle des axes indépendants

    Comme un dessin vaut mieux qu’un long discours, je vous laisse découvrir mon petit schéma dont vous aviez déjà eu une version simplifiée dans le premier article :

    L'éventail des identités de genre non-binaires

     Sur ce schéma, les axes masculins et féminins sont indépendants. On observe sur le schéma qu’il existe différents « niveaux », différentes « intensité » de masculinité et féminité. Il est possible (ou pas) d’utiliser des pourcentages pour communiquer son expérience.

     

    a. Genres féminins : ce sont des genres se trouvant sur la partie féminine du spectre (sur l’axe féminin).

    • 100% féminin = femme
    • On peut y accoler le préfixe trans (sauf si une personne est assignée femme et que son genre est aussi femme bien évidemment car dans ce cas, elle est cis).

     

    Représentons le genre par un nuage : 

    L'éventail des identités de genre non-binaires

    b. Genres masculins : ce sont des genres se trouvant sur la partie masculine du spectre (sur l’axe masculin).

    • 100% masculin = homme
    • De même on peut y accoler le préfixe trans (sauf si une personne est assignée homme et que sont genre est aussi homme car dans ce cas, elle est cis).

     

    L'éventail des identités de genre non-binaires

     c. De plus, on trouve au point de rencontre du 0 des axes le neutre du spectre : il s’agit d’un genre neutre qui se trouve à mi chemin entre homme et femme, tout en présentant des niveaux nuls de masculinité et de féminité = 0% féminin.e + 0% masculin.e (c’est un terme que j’utilise pour moi, je ne crois pas l’avoir vu défini ainsi ailleurs).

     

    2. Le modèle des axes non-indépendants

    On considère que les deux axes ne sont plus indépendants et que les niveaux de masculinité changent en même temps que les niveaux de féminité. C’est à dire qu’un point sur le spectre n’est plus uniquement féminin ou masculin mais présente un mélange de masculinité et de féminité.

    L'éventail des identités de genre non-binaires

     

    3. Les combinaisons de masculinité et féminité

    Il est également possible d’avoir un genre qui se définit grâce à une combinaison des axes féminin et masculin. Selon le modèle utilisé, on a :

     

    a. Les combinaisons complémentaires (modèle des axes non-indépendants) :

    Le terme androgyne peut-être utilisé. Cela signifie avoir un genre qui présente un mélange de masculinité et de féminité. On peut se sentir à 40% homme et à 60% femme, par exemple : la somme des deux vaut 100%.

     

    L'éventail des identités de genre non-binaires

     b. Les combinaisons non-complémentaires (modèle des axes indépendants) :

    On peut se sentir 60% homme et 80% femme par exemple : la somme des deux vaut plus ou moins que 100% (en fait, on fait des maths ici XD parce que genre au carré… ouais nan, faudrait pas trop s’emporter quand même).

    Le terme bigenre peut-être utilisé : cela signifie avoir à la fois deux genres (par exemple : homme + femme, neutre + homme, féminin.e + neutre, etc.).

    Le genre peut alors se représenter deux nuages.

    L'éventail des identités de genre non-binaires

    Bon, vous aurez sûrement compris que le coup des pourcentages c’est juste pour faire comprendre, ça reste approximatif, c’est difficile dans la réalité de dire « je suis 61,2% homme ! ». Si t’as lu jusque là, fait une phrase avec le mot « collier de pates » (oui bon ça en fait 3) dans les commentaires :) (Quoi ? Faut bien rigoler un peu !)

     

     4. Les combinaisons particulières

     

    a. Etre demigenre (demiboy/demigirl/demi-[insérez un terme]) :

    • demiboy (demi-garçon) : s’identifier partiellement à un garçon et partiellement à un autre genre (neutre par exemple, mais ce peut-être n’importe quel autre genre, y compris ceux de la partie II).
    • demigirl (demi-fille) : s’identifier partiellement à une fille et partiellement à un autre genre (neutre par exemple, mais ce peut-être n’importe quel autre genre, y compris ceux de la partie II).
    • demigenre (généralisation) : s’identifier partiellement à un genre donné et partiellement à un autre genre (ce peut-être n’importe quel autre genre, y compris ceux de la partie II) Exemples : demineutre, demitransmasculin.e, etc.

    L'éventail des identités de genre non-binaires

    b. Homme non binaire / femme non binaire : peuvent être utilisés comme des variantes nuancées ou des synonymes de demiboy et demigirl.

     

     c. Nanogenre (nanoboy/nanogirl/nano-[insérez un terme]) :

    • nanogirl : s’identifier en petite partie à une fille et en grande partie à un autre genre (ce peut-être n’importe quel autre genre, y compris ceux de la partie II).
    • nanoboy : s’identifier en petite partie à un garçon et en grande partie à un autre genre (ce peut-être n’importe quel autre genre, y compris ceux de la partie II).
    • nanogenre (généralisation) : s’identifier en petite partie à un genre et en grande partie à un autre genre (ce peut-être n’importe quel autre genre, y compris ceux de la partie II).

     

     d. Etre genderfluid sur le spectre (genre-fluide) : avoir un genre qui est fluide le long du spectre, ou entre plusieurs genres du spectre, au cours du temps ou selon les situations. Genderfluid n’est pas exclusif à la fluidité entre femme et homme, on peut-être genderfluid entre n’importe quelle combinaison de genres binaires et/ou non binaires.

    L'éventail des identités de genre non-binaires

    II – L’univers des genres : les genres ne pouvant se définir en faisant appel aux concepts de masculinité et de féminité

     

    • Agenre : désigne une absence de genre ; pour certaines personnes, c’est un synonyme de neutre, pour d’autre non. Personnellement, je ne ressens pas neutre et agenre de la même manière donc je ne les emploierai pas comme synonymes.

     

    • Neutrois/Neutre hors du spectre : des genres neutres indépendants en dehors de tout concept de masculinité et féminité.

     

    • Aporagenres : « […] signifie un genre séparé de homme, femme, et de tout ce qui est entre, tout en ayant un sentiment de genre puissant et spécifique. […] Aporagenre est une identité non binaire et c’est un terme parapluie. » [Défintion traduite de : http://aporagender.tumblr.com/aporagender]

     

    Si l’on reformule, il s’agit de genres indépendants se définissant en dehors de tout concepts de masculinité et féminité (c’est à dire hors du spectre).

     

    Notez que aporagenre est une alternative à aliagenre qui semble poser des problèmes d’appropriation culturelle : http://nonbinary.org/wiki/Aporagender

     

    • Maverique : « Maverique est un genre caractérisé par une autonomie et une conviction intime se rapportant à une conscience de soi entièrement indépendante de l’homme/masculin, la femme/féminin ou quoique ce soit qui dérive de ces deux concepts, tout en n’étant ni sans genre ni de genre neutre. »

    [Définition traduite de : http://maveriques.tumblr.com/maverique]

     

    Si l’on reformule, maverique est également un genre qui se définit en dehors du spectre et les personnes ayant ce genre possèdent une forte conviction se rapportant à leur genre.

    Maverique peut être compris comme une sous-catégorie d’aporagenre selon les contextes.

     

    • Xénogenres : Il s’agit de genres complexes se définissant en dehors des concepts de masculinité et de féminité ; dans le but de combler un vide lexical ne permettant pas de décrire leurs expériences, les personnes concernées ont recours à des métaphores et analogies impliquant d’autres moyens de classification (nature, animaux, espace, temps, choses, chiffres, sentiments, sensations, couleurs…) 

     

    C’est un terme parapluie réunissant une multitude de genres. N’hésitez pas à vous reportez à la rubrique consacrée aux xénogenres pour en savoir plus.

     

    Exemples de xénogenre :

    astergenre : un genre brillant, céleste et rayonnant

     frostgenre : un genre qui est froid et très neigeux (mot inventé par asperdemigirl)

     abimegenre : un genre qui est très profond et infini

     [Définitions traduites de http://nonbinary.org/wiki/Xenogender]

     

    III – Le ballet des combinaisons : un monde de diversité

     

    Il existe tout un tas de combinaisons. En gros, toutes les possibilités peuvent exister. Avoir à la fois un genre se trouvant sur le spectre et hors du spectre n’est pas du tout incompatible ! L’être humain est divers et complexe, son genre l’est aussi.

     

    • Genderfluid : fluide entre plusieurs genres non-binaires et/ou binaires

     

    L'éventail des identités de genre non-binaires

     

    • Demigenre : s’identifier partiellement à un genre et partiellement à n’importe quel autre genre (demiboy, demigirl, demi-neutre, demi-agenre, etc.)
    • Idem avec nanogenre
    • Bigenre : posséder deux genres à la fois (homme et femme, homme et neutrois, neutrois et agenre, neutrois et xénogenre, etc.)

    L'éventail des identités de genre non-binaires

    • Trigenre : posséder trois genres à la fois
    • Polygenre : posséder plusieurs genres ou posséder beaucoup de genres selon les usages

    L'éventail des identités de genre non-binaires

     

    • Pangenreune identité faite d’une multiplicité de genres dont le nombre tend vers l’infini (inclut SEULEMENT les genres de la culture de la personne concernée car elle ne peut pas s’identifier avec les genres en dehors de sa culture).  
    • ...

     

    Bon entre nous, dans la réalité, tout n’est pas noir ou blanc, il y aussi le gris ! Vous aurez aussi remarqué que certains termes se recoupent voire signifient la même chose. Choisissez l’étiquette que vous préférez. Les petites cases, c’est bien pour comprendre mais en vrai, on en fait un peu ce qu’on veut :) Après tout, c’est NOTRE identité !

     

    IV - Récapitulatif

     

    Allez, on se fait un petit tableau récap' (tous.tes en coeur : "trop cooool" :p) :

    L'éventail des identités de genre non-binaires

    J’espère que vous y voyez un peu plus clair après cet article !

    Il y a constamment de nouvelles étiquettes de genres qui sont inventées pour palier aux manques de notre langue pour décrire les expériences vécues par les personnes non binaires. Il se peut que je ne sois pas au courant de certains nouveaux termes. N’hésitez pas à me le signaler.

     

    Sur ce, bonne journée/soirée :)

    UESG

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Liv
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 19:49

    Bravo, c'est une bonne explication d'un sujet pas si simple à cerner :) 

      • Samedi 31 Octobre 2015 à 11:06

        Merci :D

    2
    Marie
    Samedi 31 Octobre 2015 à 10:18
    Les colliers de pâtes ne m'intéressent pas vraiment.. mais ton article est super !
      • Samedi 31 Octobre 2015 à 11:05

        ^^ Merci beaucoup :)

    3
    Michmich
    Dimanche 1er Novembre 2015 à 22:10
    J'ai pas tout compris mais tes petits nuages étaient tellement magnifiques que j'en ai oublié de retourner à ma collection de colliers de pâtes et que j'ai lu jusqu'au bout ;-)
      • Dimanche 1er Novembre 2015 à 23:23
        XD merci pour mes nuages (gros talent d'artiste :p). Si tu as des questions, n'hésite pas :D
    4
    Vivelune
    Dimanche 6 Décembre 2015 à 20:26
    Merci beaucoup pour cet article, il est très complet j'ai l'impression. Imaginer la variété des possibilités, c'est grisant :D
    Je retourne à mon collier de pâtes.
      • Dimanche 6 Décembre 2015 à 21:49

        Merci beaucoup :)

    5
    Blod..
    Vendredi 19 Février 2016 à 19:18
    Blod..

    Exposé intéressant j'trouve, merci. Un collier de pâtes oui mais avec lesquels? macaroni, spaghetti, Farfallone, Fusilli ou bien?   héhé!

      • Lundi 29 Février 2016 à 20:23

        Merci :) Des macaronis ? :p

    6
    Lilou
    Lundi 29 Février 2016 à 10:11

    Bein moi perso je suis totalement perdue, et ça m'aide pas du tout au contraire...

      • Lundi 29 Février 2016 à 20:24

        Il est possible que ton genre ne soit pas dans la liste ? Il est malheureusement quasi impossible de faire une liste exhaustive tant il en existe. J'écrirai d'autres articles pour compléter celui-là, j'espère que ça pourra t'aider ;)

    7
    Krissounette
    Mercredi 16 Mars 2016 à 17:28

     

    C'est un collier de pattes tes différentes représentations des genres. Je trouve beaucoup plus simple, exacte et parlant une représentation bis-dimentionnelle ou un peu comme ton 3b : À la façon du genderbread person : http://itspronouncedmetrosexual.com/2015/03/the-genderbread-person-v3 (ou la version Licorne du genre). Des axes réellement indépendants. Où chacun est un certain pourcentage de F... ET un certain pourcentage de M/H. Axes à mettre sur des lignes distinctes, ou en schéma bis-dimentionnel. En fait, tes modèles ont 1 seul axe. La différence, c'est que le premier passe par un 0, alors que l'autre par un 50/50. J'essaie de faire des schémas pour la représentation 2D (à venir, donc).

     

    Demigenre. L'idée c'est de se définir selon le genre le plus important, le plus marqué ? Parce que sinon, je ne pige pas. Il faudrait préciser l'autre demi.

     

    Nanogenre. Je comprends encore moins, du coup.

     

    Pangenre : (...) "tout les genres" → TouS les genres

     

      • Mercredi 16 Mars 2016 à 17:42

        Vu que je suis ni demigenre, ni nanogenre je ne suis pas sûr de pouvoir t'expliquer vraiment… Je vais poser la question si je trouve une personne concernée !

      • Mercredi 16 Mars 2016 à 17:46

        Sinon pour l'histoire des axes : j'ai fait les deux modèles car je trouve que selon les personnes, l'un ou l'autre ou les deux est pertinent par rapport à leur ressenti. 

        Et j'ai décidément un problème avec tout/tous XD Merci pour la correction !

      • Aloïs
        Mardi 28 Juin 2016 à 15:08

        Bonjour !

        Par rapport aux demigenres (je suis moi-même demiboy), on peut effectivement se définir selon le genre le plus important. (Par exemple une personne s'identifant comme demigirl se situe dans le spectre comme 3/4 femme et 1/4 Agenre.) Mais aussi comme ça : 50/50 Femme/Maverick => Demimaverick. Ou 50% femme 50% homme => Demiboy)

        Au final, il revient à la personne de choisir ce qui lui va le mieux comme terme pour se définir.

        Et les nan0genres sont un exemple de personnes se définissant plutôt via le genre le moins marqué.

        Exemple nan0girl => 3/4 Neutrois 1/4 Femme

        Après, je ne voudrais pas parler à la place des personnes nanogenres, il y a très certainement des tas de nuances. é^è

         

    8
    Krissounette
    Mercredi 16 Mars 2016 à 18:27

    J'ai fait, sans le remplir, un graphique 2D (copyleft) : https://www.dropbox.com/s/jpzeomhwgqw2mky/genre%20bis-dimentionnel.jpg?dl=0

    Agenre, par exemple, serait en noir (0%/0% ou proche). Un intergenre... tient faudrait le mettre ciel-ci aussi (plus ou moins synonyme de non-binaire, en fait). Donc intergenre, à peu près partout hors des pôles femme et homme. 1 50%/50% serait au milieu, etc.

    On pourrait très bien tourner le graphique proposé de 135° dans le sens horaire pour mettre la pointe 0%² en haut. Ou de 45° anti-horaire pour mettre la pointe 100%² en haut. Tout ceci est totalement arbitraire.

    Le même graphique, en changeant simplement les mots femme et homme, pourrait représenter l'expression de genre ou le sexe. Pour, les attirances, comme chacune fait référence à des genres eux-mêmes en 2D et que ce n'est pas singulier, ça fait trop de dimensions. Il faut simplifier. Ce qui me semble le mieux c'est 3 variables (se positionner pour chacune de 0 à 100%) : NB / Femmes / Hommes (Ordre suggéré, parce que bon, on n'est pas plus le 3e genre que les 2 officiels !).

      • Mercredi 16 Mars 2016 à 18:37

        Ton schéma me fait penser à celui-ci : https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/236x/b7/34/fd/b734fdd0ab642b55c55e8c8d214262b7.jpg

        Pour ma part je préfère la représentation 3D (et je travaille à l'améliorer) même si partir d'une 2D c'est mieux pour les bases. 

        Par contre attention, intergenre est un terme réservé pour les personnes intersexes (cf. dernier article). 

    9
    Iris
    Lundi 11 Avril 2016 à 00:06

    Mais que vas-tu faire de tous ces colliers de nouilles?

    En attendant, je trouve l’article super, merci! Et je me dit que y a un truc commun avec la sexualité: ca devient simple quand on accepte que c’est compliqué ;-)

      • Mardi 12 Avril 2016 à 23:01

        Merci ! Je trouve ta phrase très chouette "ça devient simple quand on accepte que c'est compliqué" ;)

    10
    Spangle
    Jeudi 9 Juin 2016 à 17:54

    Hello !

    Encore moi, je suis en train de dévorer toutes les pages de ton site. Je vais m'en faire un collier de nouilles, je crois.

    Je ressens l'envie de me définir (entre autres) comme demi-folle, mais n'étant pas un homosexuel / bisexuel masculin, de masculinité non-hégémonique, je ne subis pas la follophobie. Du coup ce serait un peu de l'appropriation... Par ailleurs métrosexuel m’apparaît comme un truc "hype" de parisien propre sur lui, donc ça ne me parle pas du tout.

    Est-ce que demi-sublime te parait relever de l'appropriation aussi ? Vu que sublime désigne (selon moi) une nuance "queer et paillettes" qu'on retrouve aussi bien parmi les folles, que les trav mtf, que les transboys...

      • Jeudi 9 Juin 2016 à 18:54

        Je ne sais pas trop quoi te répondre car je connais moins bien ce sujet mais Kris ci-dessous t'as fait une réponse. Tu es la deuxième personne que je croise à me parler de ça (juste histoire de dire que tu n'es pas seul'e à te poser la question ^^).

    11
    Kris
    Jeudi 9 Juin 2016 à 18:26

    Euh... Si t'es persu-e comme une homme "féminine" ou autrement pas assez virile, "folle" ne me semble pas dutout usurpée. C'est justement ça le follophobie : le discrimination envers ciels assignées hommes mais jugée pas suffisamment masculines ou/et gay (c'est complètement amalgamée).

     

    12
    Aloïs
    Mardi 28 Juin 2016 à 14:50

    Je ne suis pas très inspiré pour une vanne sur les colliers de nouilles, excuse-moi ;^;

    Mais je tenais à te remercier pour cet article (et même ce blog d'ailleurs !) très complet et très parlant. ♥

      • Mercredi 29 Juin 2016 à 11:06

        Merci :)

    13
    Simon
    Jeudi 7 Juillet 2016 à 00:03

    Bonjour :)

    Bon alors je découvre un peu tout ça, on m'a recommandé ce blog pour y voir plus clair.

    Déjà c'est très bien écrit et puis pédagogique, ça fait plaisir.

    Bon alors peut-être par ce que, si j'ai bien pigé, je suis cisgenre homme j'ai du mal à tout suivre. C'est pour ça je vais un peu lister où j'en suis avec toi :)

    Bon, sexe et genre pas pareil, c'est bon j'ai

    Le binaire et non-binaire avec un rapport féminité/masculinité j'ai aussi.

    Le genderfluid aussi, je vois, en gros ça dépend de l'humeur du moment (oui bon je raccourci un peu :) ).

    Sur le modèle des axes non-indépendants (bon du coup "dépendants" ;) ), là ça va je situe, bien que au final j'aurais clarifié les choses on parlant de 5 genres : 100%F / 75%F-25%H - 50/50 - 25%F-75%H - 100%H. Donc en gros qu'elle est la part de féminité et de masculinité que l'on ressent au fond de soi.

    Mais je crois que mon incompréhension commence à "neutre", la je situe plus. Je crois que l'apogée c'est sur les xénogenre (astergenre, frostgenre...).

    Alors je suis peut-être un peu primaire, mais est-ce que passé ça définition de genre rapporté % H et F, est-ce qu'on parle encore vraiment de genre? Est-ce qu'un neutre n'est pas juste un trans 50/50 qui rejette simplement autant sa part féminine que masculine? J'ai l'impression qu'on est plus ici sur le rejet de ce que l'on ne veut pas être que sur la définition de se que l'on est. Mais encore pour neutre, ok, je peux encore concevoir que ce soit juste un refus de se définir, tout simplement.

    Mais sur les transgenres non-binaire, vraiment je suis perdu (tu semble te définir ainsi alors comprends bien que je cherche juste à comprendre, pas à juger)

    Mais quand on va à l'extreme avec les xenogenre.. là on part dans un vrai délire non? J'ai l'impression qu'il ne s'agit plus du tout de ce définir dans un genre mais juste d'exprimer sa personnalité : "je suis brillant, céleste et rayonnant. Je suis astergenre" (bon et extremement modeste au passage), "je suis froid et neigeux, je suis frostgenre" .. quelle rapport avec un genre, c'est une personnalité. Si je suis neutre et j'aime le bleu je suis bluegenre? J'ai l'impression que c'est juste des personnes neutres et surtout anticonformistes qui, par définition, refusent de se qualifier par rapport à une " " "norme" " " " binaire (oui, norme est très mauvais, mais je ne parle pas de norme au sens normal, mais norme au sens "calibrage") et qui du coup invente des jolis noms rapport à leur personnalité.

     

    Bon, désolé pour le pavé mais ça montre aussi que je t'ai lu avec intérêt :)

     

    Merci d'avance

    14
    ZoSo
    Jeudi 21 Juillet 2016 à 16:32

    Wah, j'ai appris des trucs eh! Moi, je me définis comme non-binaire, de base, parce que je ne m'identifie profondément à aucun terme plus spécifique, mais après avoir lu ça, je dirais que mon identité de genre s'approche pas mal d'androgyne. Mais le terme xénogenre (qui est un mot que je ne connaissais pas) me plait bien aussi puisque le meilleur moyen que j'ai de décrire la façon dont je ressens mon genre est une analogie: imaginons que le masculin soit rouge et que le féminin soit bleu. Bon. Si tu mélange du bleu et du rouge, ça fait du violet, on est d'accord. Et le violet, si il est un mélange de bleu et de rouge, reste une couleur à part entière. Voilà, mon genre c'est le violet. :)

    15
    Björn
    Lundi 12 Septembre 2016 à 17:10

    J'aime beaucoup la manière dont tu expliques les choses! J'avoue avoir lu un peu en diagonale, m'étant déjà rendue sur plusieurs sites c'était déjà plutôt clair dans ma tête, mais maintenant ça l'est d'autant plus!

    Je suis moi-même gender-fluide-violet (je ne sais pas si tout le monde comprendra mais ça me convient de me nommer ainsi x) ).

    Et je voulais juste apporter quelques "information" en plus pour ceux que cela intéresse.

    J'ai mis du temps à me trouver. Très longtemps. Et encore maintenant j'essaye de ne pas me fixer sur ce que je sais, car je sais que je peux évoluer. Mais pour le moment, la certitude que j'ai, c'est que je suis gender-fluide et bisexuelle. Que si j'étais un homme je serai certainement et simplement homosexuel, et que je n'aime pas mon prénom à certaines périodes.

    Comme mon genre l'indique, j'ai des périodes où je me sens davantage femme et des périodes où je me sens davantage homme. Mon prénom qui est plutôt féminin (Manon) ne me convient pas lorsque je me sens homme, et après mûre réflexion, j'ai décidé d'avoir mon nom masculin (Björn). Je ne le communique qu'aux personnes en qui j'ai confiance et qui me comprennent, mais au moins ces personnes là m'appellent par le bon prénom suivent mes périodes.

    J'ai longtemps réfléchi à mon nom, j'en ai cherché un qui me correspondait, et je commence tout juste à le mettre en place. De plus, j'ai le malheur d'avoir un physique féminin très prononcé et je commence tout juste à trouver les bonnes solutions pour les périodes où cela me dérange.

    ensuite, pourquoi ajouter ce "violet"? car je ne suis jamais totalement femme ou homme tout simplement, je déteste choisir, je suis comme ça.

    Ce que je veux dire c'est que tout est possible avec de la patience. Il ne faut pas désespérer de ne pas se trouver tout de suite. Il ne faut pas baisser les bras si pour le moment vous n'avez pas la possibilité de vous affirmer. (par exemple à cause de vos parents. Ou financièrement, un binder est cher et une chirurgie l'est encore plus.)

    Mais un grand merci pour ton article, et même tout ton blog, car il est parfois dur d'expliquer qui on est, comment on se définit, lorsqu'on n'est pas "dans la norme". Lorsque nos genres sont encore peu connus.

    Pardon c'est super long >o<!

      • Lundi 12 Septembre 2016 à 17:18

        Merci pour ton témoignage ! :)

    16
    Adèle
    Mercredi 21 Décembre 2016 à 21:42
    Hello merci pour cet article qui m'aide à comprendre les nuances dans les non-binarités afin de choisir une balise appropriée :3

    D'ailleurs j'en avais inventé un y a un moment où je me définissais comme Fluid-nonbinaire mais c'est assez synonyme.

    GENDERCAMÉLÉON : un xénogenre qui semble s'adapter à l'environnement mais dont il demeure une substance intérieurement (aporagenre ou neutrois)
      • Mercredi 28 Décembre 2016 à 11:03

        Hello,

        bah non-binaire et fluide ne sont pas tellement synonymes, on peut avoir un genre non-binaire fixe donc l'association fluide-non-binaire ne me choque pas :)

        Gendercaméléon me fait penser à :

        "Aerogenre (inventé par tenderagender) lorsque le genre d’une personne repose grandement sur l’environnement et/ou l’ambiance qui peuvent être composés de beaucoup de choses (ex : quelles personnes sont présentes, son niveau de confort, la température, le temps, le moment de la journée/année, etc.)" http://uniqueensongenre.eklablog.fr/le-parapluie-des-genres-fluides-genderfluid-umbrella-a125321866

    17
    pop&co
    Mardi 10 Janvier à 21:20

    Bonjour

    C'est très intéressant, le sujet est passionnant mais quelle est la définition du masculin et quelle est la définition du féminin?? C'est vraiment la question que je me pose, si je devais me définir, je dirais que je suis 50% masculine et 50% féminine, mais en y réfléchissant ce sont les codes culturels dans lesquels j'ai grandi qui me font sentir comme ça. Je suis juste moi en fait mais je reconnais avoir une chance incroyable, je me sens bien dans mon corps de femme.

    Accessoirement, je préfère le terme "identité à "genre", le terme de genre utilisé dans la "théorie du genre" qui n'a jamais existé d'ailleurs prête à confusion et peut servir d'armes aux personnes n'acceptant pas la diversité.

    une merveilleuse année 2017 à toutes et à tous

      • Mercredi 11 Janvier à 15:34

        Bonjour et bonne année :)

        La définition du masculin et du féminin et de ce qu'est être un homme et une femme change selon les cultures et dans le temps. Ce sont des définitions sociales qu'il est difficile d'expliquer avec des mots, ce sont des référentiels communs. Il n'y a pas de définition claire d'être une femme ou un homme  à part s'identifier au groupe sociaux correspondant :)

        Si ton genre est 50% féminin et 50% masculin alors tu es parfaitement légitime à t'identifier non-binaire, androgyne, ou un autre mot de ton choix correspondant à cette identité. Tu es également légitime à qualifier ton corps de non-binaire quelque soit son apparence et même si tu es à l'aise avec.

        Ce n'est pas parce que des gens mal intentionnés utilisent le terme de genre à tord qu'on doit arrêter de l'utiliser ;) Une identité est un terme plus large que l'identité de genre car il existe d'autres types d'identités. Par exemple, si je dis que je suis français, c'est une identité culturelle aussi. Le terme identité est donc trop vague pour décrire uniquement le genre.

    18
    Pop&co
    Mercredi 11 Janvier à 15:41
    Un grand merci pour ta réponse éclairante.
    19
    Emma
    Jeudi 9 Février à 20:17
    Merci beaucoup! Ca va maider pour ma vidéo de genre Asmr... (Pura ASMR)
    20
    Lundi 27 Mars à 21:26

    Hello,

    Ton blog est extraordinaire ! C'est un concentré de trésors. Quel effort de synthèse et de pédagogie, je suis très admiratifve !

    Je suis étudiant-e écrivain public à la Sorbonne et en tant que Genderfluid, je me bats pour améliorer la visibilité des personnes trans/NB. Je suis en train de rédiger un recueil de tranches de vie de personnes non-binaires avec la participation de plusieurs membres du groupe FB NB francophones et j'ai une restitution prévue devant ma promotion et mes professeurs le 21/04/2017.

    Mon public sera exclusivement composé de cisgenres et dans la préparation de mon intervention je me heurte donc à un problème de pédagogie. Je sais par expérience que certains concepts liés à la NB sont difficiles à appréhender pour des personnes qui en entendent parler pour la première fois. Aussi, je voulais demander ton autorisation pour t'emprunter quelques-uns de tes schémas qui parleront je pense beaucoup plus que mes longs discours (les crédits seront évidemment laissés. Cela va sans dire mais je préfère quand même le dire :-p).

    Passe une excellente soirée et bonne continuation !

    Chris

      • Mardi 28 Mars à 20:48

        Merci beaucoup ! :D 

        Oui avec plaisir, merci d'avoir demandé ! Je serai également ravi de voir le support final de ton intervention, si tu peux me l'envoyer par message sur la page Facebook ?

        Bon courage pour tout le travail ;)

    21
    Mercredi 29 Mars à 11:54

    Merci à toi ! ;-)  

    Il y aura deux supports : celui de l'intervention (que je dois finir pour le 21/04) qui sera un powerpoint, et le recueil de récits de vie reprenant les grandes lignes de l'intervention + des témoignages de NB, que je finirai probablement durant l'été. Je serai ravi.e de te faire parvenir les deux ;-) (et de recueillir ton avis sur mon plan d'intervention du 21/04 car la pédagogie ça a l'air d'être ton truc !).

    Je te recontacte quand j'ai terminé mon 1er jet Powerpoint. Merci encore pour les schémas ^o^ (et pour le courage parce qu'entre ça et le mémoire, c'est pas le travail qui manque en effet x)).

    Bonne continuation & à bientôt !

     

     

     

      • Mercredi 29 Mars à 14:16

        Super merci :)

    22
    diane
    Samedi 1er Avril à 16:43
    diane

    Et bien je vais pouvoir faire un collier de pâtes avec les bonnes couleurs maintenant

      • Dimanche 2 Avril à 15:11

        :)

    23
    Patate
    Jeudi 15 Juin à 18:06

    Je crois que mon genre est un collier de pâtes.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :