• Le parapluie des genres fluides (genderfluid umbrella)

    Bonjour/bonsoir,

    voici tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les genres fluides :) Bonne lecture !

     

                 1.    Introduction

     

    Je pense qu’à ce stade tout le monde à une idée à peu près claire de ce qu’est un genre fluide. Une personne de genre fluide est donc une personne dont le genre varie dans le temps et/ou selon les situations. On en entend souvent parler (de fait, c’est une des définitions de bases données lorsqu’on aborde la non-binarité avec des apprenti-e-s allié-e-s) mais on entend moins parler de la complexité qui se cache derrière ce terme.

    De fait, le terme « genderfluid » réuni une multitudes d’identités de genres différentes. Genderfluid est donc un immense terme parapluie. Je dois dire qu’il est presque aussi vaste que le terme non-binaire, si ce n’est plus vaste que lui ! En effet, puisque le nombre de genres non-binaires est déjà infini alors la possibilité des combinaisons entre tous ces genres l’est encore plus ! Nous allons donc tenter de faire un petit tour d’horizon de ce fameux parapluie des genres fluides. Je tiens à préciser que cette vue globale ne pourra être exhaustive évidemment.

      

                  2.    Les genres fluides en tant qu’entités genrées ou états du genre ?

     

    On peut considérer que son genre est fluide comme étant l’essence même du genre ou que son genre est fluide comme étant l’état de mouvement qui anime le genre. Par exemple, pour mon genre, fluide ne décrit qu’un comportement de mon genre mais pas mon genre en lui-même. D’autre part, d’après ce que j’ai entendu de la part d’autres personnes, elles peuvent se définir comme étant genderfluid et ce terme est leur genre en lui-même. La différence que j’entends faire entre ces deux cas de figure est un peu compliquée à expliquer. Je vais faire une petite analogie : le temps peut être vu comme un concept en lui-même, c’est LE temps en tant qu’entité. Il peut aussi être vu comme un facteur qui affecte les choses (l’enchaînement des saisons sous l’effet du temps). Ces deux façons de voir le temps sont tout aussi vraies l’une que l’autre. C’est la même chose pour les genres fluides et la façon de le vivre dépendra de la personne. J’imagine même que les deux peuvent cohabiter.  

     

                 3.    Quels sont les types de fluidité ?

     

    Le fait de savoir qu’un genre est fluide n’informe pas quant aux types de fluidité, qui sont assez diverses. Je vais utiliser une analogie tout le long de cette partie : des lampes de couleur (les couleurs symbolisant des genres quelconques).

     

                 a)    La fluidité entre plusieurs genres

     

    Le type de fluidité se fait ici par transitions successives d’un genre à un autre, chacun des genres impliqués étant des entités indépendantes. C’est comme si on avait au temps t une lampe verte allumée et au temps t+1, cette lampe verte a disparu et a été remplacée par une lampe bleue. On peut avoir une période de transition plus ou moins longue où l’un des genres disparaît progressivement ou ça peut se faire de manière brutale. On peut ensuite avoir tout un tas de transitions entre une multitude de combinaisons de genres (on peut revenir au bleu, ou changer encore de couleur etc.)

    Je vais représenter ceci à l’aide de mes petits nuages genrés (aaaah mes petits nuages vous avaient manqué, je suis sûr ! :p) Je représente une transition progressive pour que vous ayez l’idée visuelle mais comme je le disais, la transition peut aussi se faire d’un coup ; la flèche représente l’état transitoire.

     

    Le parapluie des genres fluides (genderfluid umbrella)

     

                      b)   Un genre qui mute

     

    Dans ce cas, on a un genre qui va se transformer en un autre genre au cours du temps et/ou selon les situations mais il s’agit toujours de la même entité, un peu comme une lampe qui changerait de couleur (la lampe verte devient bleue).

    Le parapluie des genres fluides (genderfluid umbrella)

     

    On pourrait également voir cela spatialement : si chaque point d’un espace multidimensionnel représente un endroit genré, l’identité d’une personne peut se déplacer dans l’espace (fluidité spatiale).

     

    Le parapluie des genres fluides (genderfluid umbrella)

      

                       c)    La fluidité à l’intérieur d’un genre global entre des sous-genres

     

    Ce type de fluidité peut concerner des personnes ayant plusieurs genres simultanément (multigenres, polygenres, bigenres, trigenres). La personne est à la fois tous ses genres mais certains peuvent se faire ressentir avec une plus forte intensité que d’autres selon les moments et/ou les situations.

    On a donc plusieurs lampes de couleurs différentes en même temps mais elles ne sont pas toutes allumées en même temps ou pas toutes allumées avec la même intensité d’éclairage (on éteint la lampe verte quand on allume la bleue par exemple, mais la lampe verte est toujours présente bien qu’éteinte).

     

    Le parapluie des genres fluides (genderfluid umbrella)

     

                 d)   Fluctuations dans l’intensité : les genres-flux

     

    On peut également ressentir une variation dans l’intensité d’un genre. Par exemple, une personne peut sentir différentes intensités de féminité allant de femme à agenre. On a donc une même lampe mais l’intensité de son éclairage varie (la lampe verte éclaire plus ou moins).

    Le parapluie des genres fluides (genderfluid umbrella)

     

    Voici la traduction de la définition de genderflux telle que je l’ai trouvé sur le wiki :

    « Genderflux signifie que ton sentiment interne de combien tu es genré varie au court du temps. Un jour, tu peux te sentir très genré, et le suivant, avoir un sentiment de genre faible ou ne ressentir aucun genre. Alors que la fluidité du genre est changement entre différents genres, la fluctuation du genre est plus une variation d’intensité. »

    Note : flux est traduisible par fluctuation, flux, écoulement.

     

    Le terme agenderflux (agenre-flux) est également utilisé lorsque l’identité centrale est agenre mais que des fluctuations sont possibles vers d’autres genres de manière ponctuelle. Voici la traduction de la définition du wiki : « lorsque tu t’identifies en tant qu’agenre mais présente des fluctuations où tu te sens plutôt féminin-e ou masculin-e mais pas femme ni homme. »

    Note : Je ne comprends pas très bien pourquoi les fluctuations sont uniquement possibles vers des genres féminins et masculins et pas vers des genres tels que les aporagenres aussi. J’imagine qu’on peut nuancer la définition du wiki et l’étendre aux genres qui sont hors du spectre.

     

                  e)    Fluide-flux

     

    Traduction de la définition de fluidflux du wiki : « une combinaison entre genderfluid et genderflux, où le genre se déplace entre deux ou plusieurs genres et fluctue aussi en intensité. C’est une identité très dynamique où le genre de base et l’intensité peuvent varier à la fois entre plusieurs instants ou plusieurs jours ».

    Je pourrais tout à fait rentrer dans cette catégorie moi-même.

     

                 f)     Fluidité partielle

     

    Définissons demifluide et demiflux :

     

    Demifluide : une partie de l’identité de genre est fixe tandis que l’autre partie est fluide. Par exemple, une partie de l’identité peut être garçon, et l’autre fluctuer entre neutre et fille. Autrement dit : une lampe est toujours allumée et de la même couleur alors que la deuxième est changeante.

     

    Demiflux : une partie de l’identité de genre est fixe tandis que l’autre partie varie en intensité.

     

    On peut ensuite étendre le concept de fluidité partielle : par exemple, on pourrait définir le terme nanofluide comme le fait d’avoir une grande partie de son identité fixe et une petite partie fluide.

     

                 g)    Les xénogenres fluides

     

    Il existe des xénogenres qui sont par définition fluides. Voici quelques exemples tirés de mon article sur les xénogenres :

     

    Energenre : Un genre qui semble être comme une boule d’énergie, changeante et se mouvant rapidement et qui ne peut pas être tout à fait localisée. Cependant, tu connais à peu près ses composants basiques, comme par exemple le fait qu’elle soit partiellement femme, partiellement homme, ou tout autre genre mais il y a d’autres genres plus au cœur de la boule d’énergie qu’il est difficile de repérer. 

     

    Contigenre : 1. Un genre qui s’écoule/est fluide à travers l’espace et le temps et change constamment, est toujours en mouvement. 2. Un genre lié à l’espace et au temps. Il peut être utilisé seul ou avec d’autres genres qui décrivent son état de mouvement comme contiagenre par ex.

     

    Galaxie-genre : S'identifie aux galaxies ; l'expérience du genre est si grande qu'il ne peut pas être vu dans son ensemble en un seul regard ; ressentir à la fois de l'unité et de la multiplicité, l'expérience d'être à la fois pluriel et singulier ; le sentiment d'une continuelle expansion, plus tu comprends ton genre, plus il grandit ; un sentiment de connexion avec la gravité.

     

    Cengenre : Un genre non indentifiable mais qui se manifeste à travers des centaines de genres différents en même temps ou séparément. Fluide et toujours changeant.

     

    Chaosgenre : Un genre tellement fluide que c’est troublant et personne d’autre ne le comprend.

     

    Quantumgenre : La sensation d’être à la fois tout les genres et aucun en même temps. Il est indétectable sauf de part les effets externes que les choses ont sur lui ce qui cause des fluctuations entre l’existence et la non existence.

     

    Genre-flore : Un genre qui fleuri et évolue selon le temps et l’atmosphère ; ce genre est similaire à genre-fluide mais la sensation de ce genre est connectée aux fleurs et à la flore.

     

    Genre-feu : Un genre fluide qui est constamment en mouvement et qui ne s’éteint jamais vraiment. Esthétiquement lié au feu comme une métaphore visuelle ou un symbole.

     

    Hydrogenre : Un genre qui partage des qualités ou peut être comparé aux qualités de l’eau : courants, vagues, etc.

      

                4.    Fréquence et causes de la fluidité

     

    La fréquence et les causes de la fluidité peuvent changer énormément d’une personne à l’autre. La transition d’un genre à l’autre peut se faire en quelques minutes ou plusieurs années. Une personne peut voir son genre fluctuer plusieurs fois dans la même journée quand une autre ressentira des fluctuations avec des intervalles de plusieurs mois voire plusieurs années. Les fluctuations peuvent également suivre un motif particulier qui se répète. De plus, certaines personnes ont un genre qui change selon les situations ou les personnes côtoyées. Je vais traduire ci-dessous quelques définitions pour vous donner une idée (tiré du wiki).

     

                a)    Fréquence de la fluidité

     

    Argogenre, argogenrefluide (inventé par gyey) : une sous-catégorie de genre-fluide où les changements entre les différents genres d’une personnes où les parties du genre d’une personne se font graduellement. Argogenre peut aussi faire référence à un genre que la personne définit comme ayant une sorte de lenteur. Le préfixe grec argo signifie lent.

     

    Brevigenre (inventé par curiosityismysin) : une expérience genrée brève et courte.

     

    Duragenre  (du latin dura « qui dure longtemps » inventé par genderlost) : une sous catégorie de polygenre (genrefluide, bigenre, trigenre, etc.) avec un genre identifiable de longue durée qui est plus fort que les autres genres expérimentés (ex : durafille, duragarçon, duranonbinaire…)

     

    Impersgenre (inventé par siirusblack) : un genre qui saute/change vite et de manière impulsive, souvent trop vite pour qu’on le suive.

     

                 b)   Motifs se répétant dans la fluidité (pattern)

     

    Cyclogenre (inventé par flynneleh) : une identité de genre qui change avec le cycle menstruel de la personne.

     

    Faegenre : lorsque le genre d’une personne change avec les saisons, les équinoxes ou les phases de la lune.

     

    Lunagenre (inventé par missjacksoninthemorning) : un genre qui suit une sorte de cycle ou des phases régulières ; un genre qui est bien décrit comme suivant les cycles de la lune. Peut être modifié comme par exemple luna-fille ou luna-garçon.

    Monagenre (ou moongenre, ou monegenre ou selenogenre) : un genre fluide qui suit un cycle ordonné en accord avec le cycle lunaire.

     

    Kronosgenre (d’après le nom du dieu grec du temps) : lorsque tu es un genre différent à certains moments de la journée.

     

                c)    Situations déclenchant la fluidité

     

    Aerogenre (inventé par tenderagender) lorsque le genre d’une personne repose grandement sur l’environnement et/ou l’ambiance qui peuvent être composés de beaucoup de choses (ex : quelles personnes sont présentes, son niveau de confort, la température, le temps, le moment de la journée/année, etc.)

     

    Amorgenre : lorsque ton genre change en présence d’une personne avec qui tu as développé une profonde connexion. Cela peut être de l’attraction romantique, platonique ou une affinité spirituelle ou quelque chose de similaire. Cela peut être combiné avec le genre en question pour exprimer quel genre tu deviens.

     

    Cadengenre : un genre facilement influencé par la musique

     

    Condigenre : un genre qui se ressent seulement dans certaines circonstances. Peut s’appliquer à un genre tel que fille, garçon, non-binaire etc. Par exemple, une condifille peut se sentir fille que durant des moments précis ou avec des personnes précises.

     

                 5.    Conclusion

     

    Lorsque vous employez le terme « genderfluid » n’oubliez pas que c’est un terme parapluie vaste et que ce type de genre peut se manifester de manière totalement différente d’une personne à l’autre. Surtout ne faites pas comme si genderfluid était un synonyme de « genderfluid entre homme et femme » ce qui invisibiliserait au passage tout le reste du parapluie.

     

    En espérant vous avoir éclairé-e-s,

    UESG

     

    Sources :

    http://nonbinary.org/wiki/Genderfluid#cite_note-76

    http://nonbinary.org/wiki/Demigender

    http://nonbinary.org/wiki/Agender

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Oshean
    Samedi 19 Novembre 2016 à 18:35

    Waouh merci tellement tellement pour ton travail!

    Ca m'éclaire vraiment beaucoup beaucoup! J'était vraiment paumé-e avant d'avoir lu ton blog en entier! Ton but était d'éclairer les plus jeunes, c'est réussi parce que j'en fait partie ^^ (j'ai 15 ans et trouver mon/mes genres avec l'entourage que j'ai c'était super difficile, déjà qu'il est super complexe ) 

    J'ai appris plein de termes grâce à toi! Je fais d'ailleurs une présentation sur la non-binarité en littérature et société, je ne manquerais pas de te citer.

    Connais tu des livres qui parlent de la non-binarité (fictifs ou non)?

    Je me demandais aussi, est-ce que je peux exprimer argogenre sans la notion de lenteur en tant que "Grada-genre"? (juste pour dire que la transition se fait graduellement, sans notion de vitesse) Ou il y a déjà un terme existant?

    Voilà encore merci beaucoup! 

    Oshean,

    poly-ener-genderfluid-flux et grada-genre,

    enbian-gyné-diamorique et pan-amoureux (la combinaison que j'ai je me surprends moi même à être aussi complexe même si je le sentait/savais avant  :'))

    (Dire qu'avant ton blog, je me définissais comme un style de genderfluid "mais plus complexe" et "gay sexuellement parlant mais peut être les autres genres aussi et romantiquement ouvert à tous" X) , c'est quand même beaucoup plus clair et précis avec toutes les notions que tu as pu m'apprendre :'))

    N'arrête pas ton blog, je suis sûr-e que nous tes lecteurs avons encore beaucoup à apprendre! 

     

     

     

      • Samedi 19 Novembre 2016 à 19:02

        Waouh merci pour ce message, j'en suis heureux :D 

        Je n'ai pas lu de terme "grada-genre" (mais je ne sais pas tout non plus) mais si c'est un terme que tu trouves utile pour toi, je ne vois pas de raisons pour que tu ne l'utilises pas ;)

        Je ne connais pas de livres sur la non-binarité en particulier (il doit y en avoir mais faut bien les chercher à mon avis). Il y a quand même un livre appelé Testo junkie de Paul Preciado mais je ne l'ai pas lu. Peut être un jour y'aura mon livre ;)

        Merci et coeur sur toi <3

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :