• Le parapluie des genres masculins/féminins

     

    Note : j’avais commencé à écrire un article d’abord sur les genres masculins et comptais faire un autre article pour les genres féminins mais finalement, tout ce que j’ai écrit étant applicable à l’un comme à l’autre, j’ai préféré regroupé en écrivant « masculin/féminin » au lieu de faire deux articles beaucoup trop similaires.

     

    Nous allons aujourd’hui nous concentrer sur toutes les identités masculines/féminines, partiellement masculines/féminines ou liée à la masculinité/féminité d’une quelconque manière. Comme toujours, il est impossible d’être exhaustif. Néanmoins, je fais tout mon possible pour rajouter les nouveaux termes que je vois. Si vous connaissez un terme, signalez-le moi.

     

    1.    Les genres masculins/féminins en général

     

    Homme/Femme : le genre homme/femme est probablement le premier genre masculin/féminin auquel on pense. Définir ce qu’est un-e homme/femme est impossible. Etre un-e homme/femme, c’est se sentir appartenir au groupe homme/femme, je n’ai pas de meilleure définition que ça.

     

    On commence donc un article en se basant sur une non-définition et c’est sur cela que va reposer toutes les autres définitions. En fait, c’est comme en maths, on a un axiome indémontrable et sur lequel repose tout le reste de la théorie. Mais en soi, ce n’est pas bien grave, on parle de genre donc il s’agit de ressentis. Ils existent, ces ressentis, mais ne sont pas toujours explicables ou définissables.

    Définir ce qu’est un genre masculin/féminin ou la masculinité/féminité de manière générale est donc en fait impossible. Personne ne sait vraiment ce que ça veut dire, c’est un ressenti qui s’explique difficilement. Si la masculinité/féminité était une couleur, vert admettons, alors les genres faisant partie du parapluie des genres masculins/féminins seraient tous les genres contenant au moins une teinte de vert (soit en permanence, soit seulement durant certains moments).

     

    En général, on représente la masculinité/féminité comme un spectre de variation : on peut se sentir 0,1% masculin/féminine ou 100% masculin/féminine. 100% masculin/féminine est alors assimilé au genre homme/femme. Je pense personnellement que deux personnes n’ont pas le même ressenti de genre, même s’il est assez similaire pour être regroupé dans un même terme donc si je devais faire une représentation, je vois « homme/femme » comme une surface plutôt que comme un point unique. Si on continue à raisonner spatialement, les genres masculins/féminins sont des genres périphériques à la surface homme/femme mais pas dans cette surface.

    On peut avoir des tas de représentations possibles et on n’est donc pas obligé d’avoir une vision centrée sur homme/femme et voir chaque genre masculin/féminin comme un genre indépendant et non pas un genre qui est partiellement homme/femme. Toutes les façons de voir sont légitimes puisque ça dépend vraiment du ressenti personnel. La représentation ci-dessous est faite avec l’exemple du parapluie masculin mais s’applique également au parapluie féminin (juste en changeant le mot masculin par féminin).

     

     

    Si on prend la représentation en espace masculin (resp féminin), ou ciel masculin (resp féminin), on peut appartenir à plusieurs espaces ou plusieurs ciels, et donc avoir par exemple à la fois un genre masculin et neutre (resp féminin et neutre).

     

    2.    Définitions de genres masculins/féminins

     

    ü  Transmasculin-e : « un terme utilisé pour décrire une personne trans qui a été assignée fille à la naissance mais s’identifie plus avec la masculinité. Cela inclut :

    -       les hommes trans ;

    -       les demi-garçons ;

    -       les personnes multigenres qui s’identifient de manière plus forte à la masculinité qu’à leurs autres genres ;  

    -       les personnes fluides qui sont plus souvent masculines ;

    -       tout autre personne de genre non-binaire qui se considère significativement masculine. »

    Transmaculin-e peut être aussi utilisé comme une identité de genre en soi. 

            [définition traduite de http://gender.wikia.com/wiki/Transmasculine]

     

    De manière similaire, on a le terme transféminin-e.

     

    ü  Demi-garçon, semi-garçon / Demi-fille, semi-fille : une personne dont le genre est partiellement homme/femme et partiellement autre chose. Par exemple, être un-e homme/femme et neutre. Je vous remets les petits dessins avec les nuages que j'avais fait dans l'article l'éventails des genres non-binaires et dans lesquels un nuage représente un genre.

     

    Le parapluie des genres masculins/féminins

    ü  Homme non-binaire/Femme non-binaire : parfois utilisé comme une alternative à demi-garçon/demi-fille. Peut signifier des choses différentes selon les personnes qui l’utilisent. De manière générale, être partiellement homme/femme et partiellement un genre non-binaire.

     

    ü  Nano-garçon/Nano-fille : s’identifier en petite partie à un-e garçon/fille et en grande partie à un ou d’autre(s) genre(s).

     

    ü  Libramasculin-e/Libraféminin-e : être principalement agenre mais avoir une connexion particulière à la masculinité/féminité.

     

    ü  Proxvir : un genre masculin similaire à garçon mais sur un plan séparé et indépendant.

    [définition traduite http://gender.wikia.com/wiki/Proxvir]

     

    Alors, je pense qu’il y a 2 interprétations possibles selon la représentation choisie. Si on prend la représentation version « espace masculin », proxvir pourrait être n’importe quel plan au sein de cet espace qui n’est pas garçon. Mais j’ai le sentiment que ça peut aussi correspondre à un genre qui ne fait pas tout à fait partie de l’espace masculin mais est sur un plan vraiment juste à côté. Version spectre ça pourrait ressembler à ça (avec de la perspective) :

     

    Le parapluie des genres masculins/féminins

     

    Il m’arrive exactement d’être sur ce spectre jaune et c’est un genre que je ressens similaire à garçon mais pour autant sur un autre plan spatialement parlant.

     

    De manière similaire, Juxera est un genre féminin similaire à fille mais sur un plan séparé et indépendant.

     

    ü  Paragarçon/Parafille :

    Paragenre : se sentir très proche d’un genre, comme par exemple le genre garçon (paragarçon), et partiellement autre chose. Cet « autre chose » peut ou pas être connu. Dans un paragarçon, garçon peut être considéré comme une limite de laquelle s’approche le genre, par analogie avec la notion mathématique de limite.

    Le parapluie des genres masculins/féminins

     

    ü  Périgarçon/Périfille :

    Périgenre : s’identifier avec un genre mais pas exactement comme ce genre. Autrement dit, un périgarçon a un genre immédiatement périphérique au genre garçon mais n’est pas exactement garçon.

    Le parapluie des genres masculins/féminins

     

    ü  Hors-garçon/Hors-fille :

    Hors-genre (offgender) : un genre qui représente presque ou est presque représenté par un autre genre mais n’est pas ce genre. Est similaire à ce que la couleur blanc-cassé est au blanc. Similaire à périgenre et paragenre.

    Le parapluie des genres masculins/féminins

    ü  Androgyne : un genre qui est un mélange de caractéristiques féminines et masculines.

     

    Le parapluie des genres masculins/féminins

     

     

    ü  Genres fluides contenant un ou des genres masculins/féminins.

     

    Quelques exemples (liste non-exhaustive) :

     

    -       Aximasculin, axigarçon / Axiféminine, axifille :

    Un axigenre c’est lorsque la personne ressent 2 genres qui sont à l’opposé l’un de l’autre sur un axe, l’un étant agenre et l’autre étant n’importe quel genre. Ces genres sont ressentis l’un après l’autre sans chevauchement avec un temps très court de transition.

    [définition traduite de http://pride-flags-for-us.tumblr.com/post/128664514594/what-is-axigender]

    Par conséquent, un axigarçon est alternativement agenre et garçon si agenre et garçon sont considérés comme les deux pôles opposés d’un axe.

     

    -     Condigarçon/Condifille : condigenre est un genre qui se ressent seulement dans certaines circonstances. Peut s’appliquer à un genre tel que fille, garçon, non-binaire etc. Par exemple, un condigarçon peut se sentir garçon que durant des moments précis ou avec des personnes précises.

    -      Luna-garçon/Luna-fille : un lunagenre est un genre qui suit une sorte de cycle ou des phases régulières ; c’est un genre qui est bien décrit comme suivant les cycles de la lune. Peut être modifié comme par exemple : luna-fille ou luna-garçon.

    -      Pré-garçon/Pré-fille : avant le genre garçon/fille, un pré-garçon/une pré-fille est en train de bouger vers l’identité garçon/fille mais iel n’a pas encore englobé totalement l’identité garçon/fille.

    -     Post-garçon/Post-fille : après le genre garçon/fille ; un post-garçon/une post-fille a passé le fait de s’identifier comme un garçon/une fille mais a encore des liens à cette identité.

    Le parapluie des genres masculins/féminins

    -     Hyper-garçon/Hyper-fille : un genre garçon/fille qui se ressent avec plus d’intensité que d’habitude pour ton identité

    -     Entro-garçon/Entro-fille : entrogenre est un genre qui s’épuise lentement mais constamment. Quelqu’un dont le genre garçon/fille se détériore graduellement (analogie avec l’entropie).

    Le parapluie des genres masculins/féminins

     

    -      Garçon-flux/Fille-flux (ou masculin-flux/féminine-flux si le genre n’est pas jamais totalement garçon/fille) : Un garçon-flux/fille-flux est une personne qui expérimente différentes intensités de masculinité/féminité. Par exemple un garçon-flux : être un jour garçon, puis 50% masculin un autre, puis complètement agenre, etc. Comme une lampe verte dont l’intensité de l’éclairage changerait.

    -    Endogarçon/Endofille : un genre similaire à genre-flux mais limité à un seul sentiment de genre ; par exemple, un endogarçon à des sentiments de masculinités fluctuants mais ses sentiments sont toujours partiellement masculins.

    -     Horo-masculin/Horoféminine : tes sentiments de genre changent au court du temps mais les sentiments centraux restent, en l’occurrence se sentir masculin/féminin à différents endroits à différents moments.

    -    Mascufluide, marfluide ou butchfluide / femmefluide, genre-fae, venufluid : fluidité uniquement ou principalement entre des genres masculins masculins/féminins.

            [Définitions traduites de http://nonbinary.org/wiki/Genderfluid]

     

    ü  Multigenres contenant un ou des genres masculins/féminins : bigenre, trigenre, polygenre, fluides.

     

    ü  Exemples de genres spécifiques à une identité intersexe :

    -       Ipsogarçon/ipsofille : ipsogenre veut dire s’identifier au genre assigné de force à la naissance.

    -       Duogenre : le sentiment que ton genre est une combinaison des genres homme et femme résultant du fait d’être intersexe

     

    ü  Exemples de neurogenres :

    -       Auti-garçon/Auti-fille : l’autisme est une partie de l’identité de genre avec garçon/fille ou l’identité de garçon/fille est liée à ou influencée par l’autisme.

    Le parapluie des genres masculins/féminins

    -       Affectugenre : un genre qui est affecté par la neuroatypie de quelqu’un et particulièrement les humeurs qui fluctuent ; par exemple, être un garçon pendant les épisodes dépressif et être plutôt demi-girl durant les épisodes heureux/maniaques.

    -       Garçon-brouillard/Fille-brouillard : un genre qui est proche de garçon/fille mais ne peut être directement appréhendé dû à un brouillard cérébral (manque de concentration ou faiblesse associée à l’hyperactivité, fibromyalgie, dépression, etc.).

     

    ü  Exemples de xénogenres combinés à la masculinité/féminité :

    -       Garçon-hiver/Fille-hiver : genre-hiver est similaire à genre-blizzard (un genre froid, neigeux et rigoureux) mais englobe un second genre ; ainsi, un garçon hiver expérimente à la fois le froid et la masculinité.

    -       Archaïcgarçon, historigarçon / Archaïcfille, historifille : un genre garçon/fille qui s’étend bien au delà de l’âge ou la durée de vie de la personne concernée ; le vieil âge de ce genre lui a permis de grandir bien au delà de la taille/présence qu’on attendrait ou peut-être de rétrécir tant qu’il a été presqu’oublié.

     

    Et voilà, nous avons fait le tour. Rappelez-vous que ce n'est pas exhaustif et qu'il peut exister pleins d'autres identités ! Vous pouvez même en définir une si ce que vous ressentez n'est listé nulle part :) Vous êtes libres de construire.

     

    Et finalement, tous ces genres sont applicable par extension à tout le reste !!!

    On peut être :

    ü péri-maverique : a un genre immédiatement périphérique au genre maverique mais n’est pas exactement maverique.

    ü condi-agenre : être agenre seulement dans certaines circonstances.

    ü proxineutre : un genre similaire à neutre mais sur un plan séparé et indépendant.

    ü auti-hydrogenre : un genre fluide qui a des propriétés similaires à l’eau (courant, vagues) et qui est influencé par le fait d’être autiste. Ou l’autisme comme une partie de l’identité de genre combinée avec hydrogenre.

    ü demineutre : être partiellement neutre et partiellement autre chose (agenre par exemple).

    ü neutre-flux : Ressentir différentes intensité de neutre. Par exemple, être un jour complètement neutre, puis demi-neutre, puis complètement agenre.

    ü axi-leukogenre: alterner entre agenre et leukogenre (un genre brillant et lumineux), agenre et leukogenre étant considérés comme deux pôles d’un axe.

    etc. 

     

    C'est génial toute cette diversité, n'est-ce pas ? ;) 

    - UESG

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :