• Les différences entre genre et expression de genre

    Article qui sera probablement remanié un de ces quatre car je n'en suis plus très content (j'aurais pu trouver mieux pour certaines formulations pourries, genre "essence" ><) mais je le laisse en ligne en attentant.      

     

    Bonjour/bonsoir :)

     

              Alors on s’attaque aujourd’hui à un sujet assez délicat puisque source de confusions pour certains comme j’ai pu le constater. Pour une définition du genre, reportez-vous à l’article 1 ou au glossaire. Quant à l’expression de genre, il s’agit de la manière dont une personne s’exprime à travers son look, ses vêtements, sa coupe de cheveux, son maquillage, ses manières, ses goûts, son comportement, etc. Le fait est que l’expression de genre n’est pas forcément « corrélée » avec le genre d’une personne. Parfois ils « correspondent » dans le sens où l’expression de genre d’une personne est en « accord » avec les rôles de genre (cf. glossaire), c’est à dire les attentes tacites de la société (par exemple une fille féminine ou un garçon masculin). Cependant, il n’y a pas de relation de dépendance entre le genre et l’expression de genre. Je trouve personnellement que le terme expression de genre est assez mal choisi et apporte de la confusion. Expression tout court aurait très bien suffit.

                Il y a un cas, notamment, où les gens sont généralement confus : lorsque l’on a deux personnes ayant une expression de genre apparemment similaire à leurs yeux mais pourtant des genres différents. Prenons pour exemple fictif une femme masculine et un homme trans n’ayant pas effectué de transition physique, ces deux personnes ayant un look vestimentaire similaire (uniquement dans mon exemple, je précise, car ce n’est pas toujours le cas). Et bien, je me suis déjà retrouvé.e dans la situation où j’ai dû expliquer à quelqu’un la différence entre ces deux personnes. On m’a demandé pourquoi la femme masculine n’était pas un homme trans et pourquoi l’homme trans n’était pas une femme masculine. Ceci souligne une confusion entre genre et expression de genre dans l’inconscient collectif qui a intériorisé un certain nombre de stéréotypes comme résultat de la normativité selon laquelle le genre et l’expression de genre devraient « correspondre ».

             Ne pas comprendre la différence entre une femme masculine et un homme trans montre que la notion même de genre est confuse. Mais bonne nouvelle : nous sommes là pour apprendre ! ;) Donc : l’idée selon laquelle l’expression de genre reflète forcément le genre d’une personne donne au genre une tournure très « en surface », selon moi. Le genre est une identité intrinsèque complexe à définir. On ne le voit pas, on le sent. L’expression de genre quant à elle, se voit, est « en surface ». Dans la perception que j’ai des choses, l’expression de genre et le genre sont aussi différents qu’un gâteau et un traité philosophique. L’expression de genre est très « concrète », comme le gâteau, alors que le genre reste beaucoup plus fondamental et abstrait. De plus, si l’on peut changer dans une certaine mesure son expression de genre en troquant une robe pour un pantalon par exemple, on ne peut pas changer de genre comme de chemise. Bien sûr les goûts entrent en ligne de compte et porter un pantalon peut déplaire mais dans l’absolu, c’est réalisable, alors que changer de genre volontairement, ça n’est pas vraiment possible ; on peut se forcer à être dans un pantalon mais pas à être un genre que l’on n’est pas. J’ai conscience toutefois qu’on ne change pas de goûts comme ça non plus, mais j’essaye de m’appuyer sur des exemples clairs pour faire comprendre la différence entre les deux concepts. Pour nuancer un peu mes propos, disons que de manière générale, on pourrait changer volontairement certains aspects de l’expression de genre. D’ailleurs, il est assez intéressant de noter que même durant la phase où je m’efforçais d'être le plus féminin.e possible et où je pensais être au "top de ma féminité", les gens ne me trouvaient pas vraiment féminine (l’échec total quoi… ^^)

               Bref, parlons peu, parlons bien : en termes simples, le genre est comme l’essence alors que l’expression de genre, c’est la manière dont une personne s’exprime, tout simplement.

     

                Dans tout cela, entrent en ligne de compte les rôles de genre c’est à dire les attentes de la société et les stéréotypes correspondant à un genre. Il peut être très traumatisant pour certains hommes trans d’être obligés de porter une robe à cause de la signification sociale de cet habit. Une personne amab a de manière générale énormément de mal à porter une robe sans être « mal vu.e », parce que l’on « genre les habits ». Moi même, j’aurai beaucoup de mal à paraître en robe aujourd’hui, par peur d’être associé.e automatiquement à une femme. Il est à noter qu’une personne afab portant des habits dits "masculins" est largement plus accepté.e par la société qu’une personne amab portant des habits dits "féminins" – mais on reviendra sur la question de la misogynie et la transmysoginie une autre fois.

               Cependant, de manière objective, les habits n’ont pas de genre : une robe est une robe, ce n’est qu’un bout de tissu. Le fait que seules les femmes portent des robes est une construction totalement sociale. D’ailleurs, les hommes portaient bien des toges à l’époque, ce qui montre bien que ce n’est qu’une question de codes sociaux à un moment donné, dans une culture donnée. C’est le contexte qui « genre » les habits (et autres : n’oublions pas le maquillage par exemple, qui lui aussi est exclusivement « féminin » par construction sociale).

               

               Pour finir, voici quelques stéréotypes liés à l’expression de genre qu’il est temps de démanteler :

     

    • Toutes les filles n’aiment pas le rose et tous les garçons n’aiment pas les voitures (un peu évident celui-là tout de même ^^).
    • Les femmes ne sont pas toutes féminines et les hommes ne sont pas tous masculins ; c’est donc vrai aussi pour les femmes trans et les hommes trans puisque ce sont des femmes et des hommes.
    • Les femmes masculines ne « veulent pas être des hommes », puisqu’elles s’identifient comme des femmes (les termes « tomboy » et « garçon manqué » font référence à des expressions de genre et non des genres) ; idem pour les hommes féminins.  
    • Les personnes non binaires n’ont pas toutes les cheveux courts et un look androgyne.

     

    Et rappelons enfin que l'orientation sexuelle et/ou romantique n'a pas a priori de lien non plus avec l'expression de genre :

    • Les lesbiennes ne sont pas toutes masculines
    • Les gays ne sont pas tous efféminés.

     

           Cette liste est sûrement incomplète et si vous pensez à d’autres stéréotypes, vous pouvez les ajouter en commentaire ! Vous pouvez également vous abonnez à la newsletter dans le menu latéral et partager l’article !

           Bonne journée/soirée :)

     

           UESG

     

    Documentation sur le sujet :

    Planche de la BD en ligne "Assignée garçon"

    "It's ok to be feminine" (Chase Ross)

    "I'm not masculine enough" (Ty Turner)

    "The Gender Axis of Evil" (Zinnia Jones)

    "Everything gender" (Ashley Mardell)

    "You don't have to look gay" (Lesbian answers)

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Krissounette
    Mercredi 16 Mars 2016 à 17:24

    Au sujet de l'exemple fictif, ça m'évoque une autre planche de "assignée garçon" :

    http://assigneegarcon.tumblr.com/post/127927807100/%C3%AAtre-m%C3%A9genr%C3%A9e-quand-tu-es-une-femme-cisgenre-vs

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :